Offre(s) d'emploi et de stage dans le domaine Professionnels médico-techniques

Les offres sont publiées pendant 45 jours. Elles sont classées de la plus récente à la plus ancienne. Les offres d'emploi précédent celles de stage.

Emploi(s)

CADRE DE SANTé EN NéONATALOGIE

Aux côtés du Centre Hospitalier de Villeneuve St Georges, le CHIC constitue le groupement hospitalier de territoire (GHT) Val de Marne Est, duquel il est établissement support.

Le projet d’établissement du CHIC a pour ambition de renforcer ensemble l’excellence partout, pour tous.

Présentatio n du service

L’unité de néonatalogie fait partie du pôle Périnatalité-Femmes- Enfants et Adolescents (PFEA).

Il s’agit d’une unité de 30 lits qui reçoit des enfants de 0 à 3 mois, en provenance de la maternité du CHIC ou de l’extérieur, via les urgences pédiatriques.

 

L’équipe est composée de :

En ETP : 1 IDE référente, 32 IDE, 16 AP pour la néonatalogie. 2 IDE et 3 AP pour le lactarium

Avec 1 psychologue et 1 psychomotricienne.

 

Les horaires de travail

Sont variables en fonction de l’activité, sur la base de 39 heures hebdomadaires (forfait cadre - 19 RTT).

Le télétravail peut être contractualisé.

 

Les activités

 

  Concevoir, organiser et coordonner des organisations de soins, par délégation du cadre de pôle et du chef de service : Coordonner les parcours de soin et le processus de prise en charge - Analyser les situations et les problématiques rencontrées.

 


  Animer et manager les compétences individuelles et collectives au sein d’une équipe pluri disciplinaire :

D éléguer des activités et encourager la prise d’initiative - Conduire et accompagner le changement.

 

Contrôler et évaluer les activités dans son secteur de soins : Evaluer les pratiques professionnelles en impulsant une dynamique d’équipe

 Communi quer, transmettre les informations et rendre compte : Produire un bilan annuel d’activités, des comptes rendus de réunions, des rapports spécifiques. - Formaliser et communiquer en interne et en externe, les objectifs et les résultats de projets et des travaux conduits (lors des staffs internes, en CSMIRT, au réseau de périnatalité…)

Participer à la démarche qualité et à la gestion des risques dans son secteur de soins : Co-animer le comité de retour d’expérience en néonatalogie – former l’équipe à la pertinence des déclarations des EI – former l’équipe à l’analyse (Alarm - Orion) - Elaborer / réviser la cartographie des risques de l’unité.

 

 In itier et/ou conduire des projets, des études, des travaux de recherche dans un secteur de soins : S’approprier la dynamique de la méthode projet et recherche du service universitaire de gynécologie-obstétri que, dans une démarche pluri professionnelle dans les soins, le management et la pédagogie des soins.


Pré requis

Expérience en management conseillée

Titula ire du certificat cadre de santé ou faisant fonction cadre de santé

secretariatdsp@chicreteil.fr

Voir le site

Emploi

  • Date de publication: 12-01-2022
  • Fonction: Administration, Gestion, Organisation
  • Localisation: Ile-de-France (CRETEIL (94000))
  • Expérience: Débutant accepté



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

BIOSTATISTICIEN - Dep. 29 (H/F)

BIOSTATISTICIEN(NE) AU REGISTRE DES TUMEURS DIGESTIVES DU FINISTÈRE

MISSION S DU REGISTRE
Le Registre des Tumeurs Digestives du Finistère recense de façon exhaustive tous les cancers digestifs diagnostiqués depuis 1984 chez les personnes résidant dans le département, quel que soit le lieu ou le mode de traitement. Les données recueillies permettent d’estimer de façon régulière la fréquence des cancers digestifs dans le département et d’observer les tendances évolutives spatiotemporelles de ces cancers. Ces données permettent également la réalisation de travaux d’épidémiologie analytique (analyse de survie, recherche de facteurs de risque) et d’évaluation des pratiques (prise en charge diagnostique et thérapeutique).
Par ailleurs, le Registre participe à des projets de recherche variés, à la veille sanitaire et à la planification du système de soins. Au niveau régional, le Registre travaille aux côtés de l’Agence Régionale de Santé (ARS Bretagne), des Caisses d’Assurance maladie, du Réseau régional de Cancérologie (OncoBretagne), de l’Observatoire Régional de Santé de Bretagne (ORSB) et de l’Antenne départementale du Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers Bretagne (ADEC 29). Au niveau national, le Registre participe au réseau français des registres de cancers (FRANCIM), collabore avec Santé publique France (SpF) et l’Institut National du Cancer (INCa). Sur le plan universitaire, le Registre est intégré à l’équipe d’accueil Soins primaires, Santé Publique, Registre des Tumeurs de Bretagne Occidentale (SPURBO).

MISSION S DU BIOSTATISTICIEN
Le biostatisticien conçoit et développe les méthodologies biostatistiques utilisées dans les projets de recherche et les études épidémiologiques auxquels il participe. Il travaille en collaboration avec des acteurs de chaque projet (cliniciens, épidémiologistes, chercheurs, coordonnateurs d’études cliniques, data-manager…).
Au sein du Registre, le biostatisticien mettra en œuvre les activités statistiques liées aux projets dans le respect des règles éthiques et de bonne pratique. Il aidera notamment à la formulation des hypothèses de recherche et du plan expérimental, en collaboration avec les acteurs du projet. Il veillera au choix des méthodes statistiques appropriées, à la
rédaction des plans d’analyse statique ainsi qu’à la programmation et à la validation des analyses. Le biostatisticien participera également à la diffusion et à la valorisation des résultats d’études, prenant part à la rédaction d’articles scientifiques, de rapports d’études, de supports de communication, d’abstracts soumis à des congrès, etc.
Le biostatisticien devra également être force de proposition et participer au développement de recherches coopératives en santé publique et en épidémiologie descriptive, analytique et évaluative, dans le domaine du cancer, au sein notamment du réseau français des registres de cancers (FRANCIM) et de l’association internationale des registres de cancer.
Enfin, le biostatisticien assurera une veille scientifique dans son domaine d’expertise afin d’être en mesure de proposer des outils et méthodologies adaptés et novateurs.

PROFIL RECHERCHÉ
NIVEAU REQUIS
Bac +5 minimum : master/école d’ingénieurs en statistiques, mathématiques appliqués, informatique et statistiques, ou équivalent

SAVOIR FAIRE
•Maitriser le traitement des données
•Connaitre les types d’analyses statistiques appliquées en épidémiologie (régressions logistiques uni- et multivariées, approches multiniveaux, courbes ROC, études de survie globale et nette, modèles de Cox, calcul du nombre de sujets nécessaires…)
•Mait riser le langage R (connaissances en SQL/Access appréciées)
•Connai tre les différents types d’études épidémiologiques et leurs biais
•Connaitre les bonnes pratiques de recherche, les grands principes d’éthique, de déontologie et de qualité des données
•Savoir communiquer sur les méthodologies et résultats
•Savoir chercher les informations et s’approprier de nouvelles techniques
•Aptitud es rédactionnelles (articles scientifiques, rapports d’études…)
•Maitris er l’anglais médical et technique
•Des connaissances en géocodage seraient un plus

SAVOIR ÊTRE
•Autonomie
•R igueur et précision
•Esprit critique
•Esprit d’initiative
•Vulga risation
•Capacité d’adaptation
•Être dans une optique de formation continue
•Savoir travailler en équipe, dans un environnement pluridisciplinaire
•Respect de la confidentialité

C V et lettre de motivation à adresser aux Pr Jean-Baptiste Nousbaum, directeur du registre (jean-baptiste.nousb aum@chu-brest.fr) et Pr Michel Robaszkiewicz, responsable scientifique (michel.robaszkiewic z@chu-brest.fr)

michel.robaszkiewicz@chu-brest.fr

Emploi

  • Date de publication: 21-12-2021
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Bretagne (Brest)
  • Expérience: non précisée



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.