À la découverte des projets pédagogiques innovants du Cnam !

Projet #3 : OFELI - Outil de formation et d’e-learning interactif

1 juillet 2020
31 décembre 2023

Ce projet porté par Mathieu Specklin a pour but de développer un outil de formation et d'e-learning interactif appliqué à la conception de machines et systèmes complexes.

Infographie APPI #4_OFELILes thématiques principales de ce projet développé par Mathieu Specklin, maître de conférences et chercheur au laboratoire d’ingénierie des fluides et des systèmes énergétiques (Lifse), sont l’énergétique et les machines, notamment celles rencontrées dans les domaines de l’aéronautique, la mobilité, la production d’énergie et la santé. Dans un second temps, le projet pourra s’appliquer à toutes thématiques faisant intervenir des systèmes technologiques complexes !

Constatation, réaction !

Si la formation ouverte et à distance (FOAD) présente de très nombreux avantages, un constat général montre que les vidéos de cours ne sont pas toujours visionnées par les auditeurs et auditrices. D’après une étude réalisée en 2001 pour l’Observatoire de la formation, de l’emploi et des métiers de France, les formations ouvertes et à distance présentent un fort taux d’abandon, quel que soit le public et le niveau de la formation considérée. Pour limiter ce problème, il faut identifier les points faibles d’un enseignement en FOAD pour trouver des solutions et proposer des formations qui faciliteront l’apprentissage à distance. D’après le rapport de l’International Distance Education Certification Center (IDEC), au-delà des critères techniques mesurant l’efficacité de la FOAD, l’interaction entre les apprenant.e.s et les enseignant.e.s ou entre les apprenant.e.s elles.eux-mêmes est un des points d’amélioration à pendre en compte.

Un autre paramètre à ne pas négliger pour améliorer un enseignement en FOAD est l’auto-déterminisme des apprenant.e.s : selon la théorie de l’évaluation cognitive, la motivation d’un individu est étroitement liée à ses besoins d’autodétermination, de compétence et d’affiliation. De fait, si les apprenant.e.s ont plus de contrôle dans les activités d’enseignement proposées ou plus de choix dans leur parcours d’enseignement, leur motivation grandit et le taux d’abandon diminue !

Les cours du diplôme d’ingénieur.e en énergétique du Cnam, parcours Énergie et environnement dans l’industrie et les transports, utilisent de nombreux supports de types dessin techniques, schémas industriels ou simples photographies pour décrire les machines et moteurs qui sont étudiés. Bien que nécessaires, ces supports permettent difficilement d’avoir une vision 3D et dynamique du fonctionnement d’une machine complexe. Le projet OFELI propose de combiner ces supports fixes avec des supports numériques 3D pour acquérir une compréhension précise et globale de ces systèmes.

Infographie APPI #4_OFELI 2Apprendre mieux et à son rythme

Donc, grâce à une interface interactive, à de la visualisation 3D statique ou dynamique et à la création de séquences de cours scénarisés, les étudiant.e.s pourront, à leur rythme, obtenir toutes les connaissances nécessaires à la compréhension du fonctionnement, de la conception ou de la modélisation de systèmes technologiques complexes.

OFELI repose sur trois éléments majeurs : le socle scientifique décrivant les systèmes technologiques considérés pour les cours; l’outil numérique déployé sous la forme d’une plateforme web, utilisable directement par les étudiant.e.s et par les enseignant.e.s ; pour, en dernier lieu, la création de cours scénarisés de type serious game.

La valeur de ce projet, par rapport aux vidéos explicatives de machines ou de moteurs déjà disponibles sur le web, réside dans le fait qu’ici, l’étudiant.e est acteur.rice de son apprentissage. En effet, l'aspect interactif du projet se retrouve, d'une part, dans l’utilisation de l’outil de visualisation qui permet à l’étudiant.e d’aller chercher elle.lui-même les informations voulues et ce, à son propre rythme. D'autre part, l'interactivité réside dans l’utilisation des vidéos à embranchements prévues pour la scénarisation des séances de cours. Cette double application de la pédagogie active poussera les étudiant.e.s à passer plus de temps à tester toutes les potentialités de l’outil et des scénarios de cours, maximisant ainsi l’acquisition de connaissances et réduisant les risques de décrochage.

Tous.toutes gagnant.e.s !

Si, comme nous l'avons vu, OFELI devrait permettre une meilleure compréhension et plus de motivation du côté de nos étudiant.e.s, les impacts positifs toucheront également nos enseignant.e.s qui seront amenés à se familiariser avec les outils numériques de visualisation, incontournables de la pédagogie active, que ce soit sur le web ou sous la forma d'un serious game. Le projet leur propose de repenser leurs cours afin de les construire en intégrant les potentialités du numérique interactif. Ces nouvelles compétences pourront par la suite aisément être mises à profit au bénéfice des autres enseignements de l'établissement. De plus, les formations proposant cet outil seront plus en adéquation avec le monde professionnel; les outils numériques, et notamment de CAO (conception assistée par ordinateur), étant omniprésents dans le monde du travail, et plus particulièrement au niveau ingénieur.

En conclusion, OFELI s’inscrit parfaitement dans la démarche de numérisation des enseignements portée par notre établissement. Si dès 1963, le Cnam lançait ses cours télédiffusés, en 2021, la formation à distance se fait active ! Et toujours, accessible à tous et toutes : à Paris, en région ou à l'étranger.

en savoir plusRetrouvez l'ensemble des projets pédagogiques innovants