À la découverte des projets pédagogiques innovants du Cnam !

Projet #1 : Intelligence artificielle pour l'audioprothésiste : plateforme pédagogique de malentendant virtuel

1 juillet 2020
31 décembre 2023

Ce projet, porté par Éric Bavu, a pour objectif de proposer une plateforme expérimentale et numérique innovante introduisant les grands principes de la reconnaissance vocale par deep Learning en l'appliquant à un problème concret. Tout un programme !

L'IA, star du 21ème siècle

Le potentiel applicatif de l'intelligence artificielle (IA) est énorme. Il est d'ailleurs d'ores et déjà exploité par des multinationales comme Google, Amazon, Facebook, Apple ou encore Microsoft. En Europe, on prévoit d'ici 2025 une explosion de son développement avec un impact majeur sur le paysage industriel et économique du continent. C'est pour cela que le Cnam s'est très tôt positionné sur cette technologie, tant du point de vue de la recherche, que de la formation :  ce projet est une proposition concrète et pérenne d'enseignements innovants en lien avec l'IA.

IA, audioprothèses et Cnam, je t'aime... moi aussi!

Tous les industriels du secteur développent l'utilisation de l'IA afin d'améliorer, notamment, le traitement du signal audio et le confort auditif des audioprothèses. Mais ce, depuis très récemment; les premières prothèses auditives et services utilisant des technologies liées à l'IA étant sortis sur le marché en 2019.

Le Centre de préparation au diplôme d'État d'audioprothésiste (CPDA) du Cnam est l'un des 9 établissements de formation au diplôme d'État d'audioprothésiste. Par ailleurs, une recherche en acoustique est également menée au sein du Cnam, dans le Laboratoire de mécanique des structures et des systèmes couplés (LMSSC); il était donc naturel pour notre établissement de s'engager dans cette voie. Le but est d'accompagner les changements dans ce métier et de former aux technologies intégrées aux prothèses que prescriront nos futur.e.s diplômé.e.s.

Infographie APPI #1 E. BavuL'innovation pédagogique au service de l'innovation technologique

Le Cnam est le premier établissement en France à proposer cette plateforme expérimentale représentative de sa volonté d'intégrer les nouvelles technologies et l'utilisation des techniques d'intelligence artificielle à ses enseignements. 

La force de ce projet pédagogique repose sur les liens forts et les ponts faits entre des pratiques nouvelles de l'enseignement et des activités de recherche plurielles : académique mais aussi en collaboration directe avec une industrie florissante en pleine mutation, par le biais de la R&D (recherche et développement).
Ainsi, l'enseignement dispensé est au plus proche du monde du travail et des ses évolutions. 

L’objectif est d’adapter ces contenus pédagogiques à des profils variés : les audioprothésistes en formation au CPDA, les audioprothésistes en exercice via Cnam Entreprise, la formation des ingénieur.e.s en mécanique/acoustique en cours du soir (EPN 4) et les formations de l'EPN5 en lien avec l’IA.

Enfin, comme la grande majorité des enseignements du Cnam, ces contenus pourront à terme être accessibles de partout au moyen de la Foad (formation ouverte et/ou à distance) et des plateformes de calcul numérique en ligne déployés au Cnam.

Rencontre du 3ème type : le malentendant virtuel

Ce projet pédagogique, financé par l'établissement à hauteur de 10 500 euros repose sur des moyens tant humains que matériels. Et encore plus fort, les deux en même temps!

Le malentendant virtuel est au centre de cette nouvelle proposition pédagogique. C'est un mannequin anthropomorphique instrumenté, c'est-à-dire équipé d'oreilles artificielles réalistes. Il est connecté à l'IA pré-entrainée à la reconnaissance vocale et permet la simulation de pertes auditives, l'étude de corrections auditives et le réglage de prothèses auditives sur patient virtuel. 

Un projet pédagogique étroitement lié à la recherche scientifique menée au Cnam

Plusieurs laboratoires du Cnam mènent des projets de recherche en lien avec les questions d'intelligence artificielle. Au laboratoire de mécanique des structures et des systèmes couplés (LMSSC), ces recherches ont déjà donné lieu à des publications, notamment sur la reconnaissance vocale par l'IA. Elles font également l'objet d'un projet de recherche sur le deep-learning pour la localisation multimodale en temps réel et l'identification de cibles aériennes à faible Signature (Deeplomatics, de son petit nom). Plus précisément ce projet qui traite aussi, et entre autres, de l’aspect reconnaissance/réseaux de neurones est financé par l'ANR et piloté par Éric Bavu. Et deux thèses sur ce thème seront également financées par celle-ci dans le cadre de l'ANR d'établissement AHEAD. Enfin, la localisation de sources acoustiques par deep learning était l'objet de la thèse d'Hadrien Pujol qui s'est illustré cette année au concours Ma thèse en 180 secondes (voir la vidéo).