40 ans au service des sciences de la mer

Portes ouvertes anniversaire

Portes ouvertes anniversaire

20 novembre 2021
10h - 17h

  • Cherbourg
Contact
Félicie Véron
felicie.veron@lecnam.net
A l’occasion de ses 40 ans d’existence, Intechmer ouvre ses portes le samedi 20 novembre 2021, de 10h à 17h. Au cours de cette journée, venez découvrir Intechmer à travers de nombreuses animations dans le domaine des sciences de la mer, présentées par les enseignants-chercheurs et les étudiants. Cette journée de rencontres et d’échanges est ouverte aux personnes curieuses de découvrir ou redécouvrir l’école.

40 ans

PROGRAMME

Les conférences

Trois conférences axées sur les activités de recherche d’Intechmer seront présentées à 11h, 14h et 15h. Quelles espèces marines se cachent dans les abysses ? Comment suivre les déplacements des courants et que transportent-ils ? Comment mener une campagne océanographique ?... sont les différentes thématiques que les visiteurs auront l’opportunité de discuter avec les enseignants-chercheurs.

Conférence 1 : Où va la mer et qu'emmène-t-elle avec elle ?

Horaires : 11h-12h

Intervenant : Pascal Bailly Du Bois, professeur du Cnam et directeur du Cnam-Intechmer

Nous avons l’habitude de voir la mer monter et descendre le long de nos côtes. Qu’est ce qui la fait bouger et quelles sont les conséquences de ces mouvements ? En Manche les principaux moteurs des mouvements sont la marée et le vent. Ils produisent des courants qu’il est difficile d’imaginer sans outils qui permettent de suivre les déplacements durant des heures ou des années. Les radiotraceurs solubles montrent, comme des colorants, ce que deviennent les eaux de la Manche, de l’Atlantique ou en provenance des fleuves. Leur mesure lors de campagnes océanographiques permet de vérifier nos connaissances et de reproduire ou prévoir à l’aide de modèles le devenir de tout ce qui est transporté par la mer : larves d’huitres, plancton, polluants en solution. Il existe ainsi une “météorologie” de la mer qui représente à chaque instant la marée, les courants, la température ou les concentrations en polluants rejetés par l’homme. Des exemples seront donnés avec les rejets des installations nucléaires.

Conférence 2 : Quelle vie sur le plancher des océans ?

Horaires : 14h-15h

Intervenante : Marie-Laure Mahaut, Maître de conférences en océanographie – écologie benthique

Les grandes profondeurs ont fait l’objet de tous les fantasmes. Au moyen-âge, et jusqu’au 19ème siècle, certains les imaginaient peuplées par des monstres marins, quand d’autres émettaient l’hypothèse d’un monde privé de vie au-delà de 500 m de profondeur. La multiplication des campagnes océanographiques d’étude et de prélèvements, de même que la conception de bathyscaphes et de véhicules sous-marins télécommandés ont précisé notre vision de ce monde obscur et glacé.

Moins bien connue car moins étudiée que les sources hydrothermales profondes luxuriantes de vie, la plaine abyssale couvre 85 % des fonds marins. Vaste étendue sédimentaire monotone sillonnée par quelques traces d’activité biologique, elle a révélé aux océanographes qui l’ont étudiée ces 40 dernières années, une biodiversité d’espèces animales sans cesse réévaluée à la hausse. Quels sont ces animaux, à quoi ressemblent-ils et comment vivent-ils, tel sera l’objet de cette conférence.

Conférence 3 : Les campagnes océanographiques, pourquoi et comment faire ?

Horaires : 15h-16h

Intervenant : Emmanuel Poizot, Ingénieur d’étude en géoscience marine

Depuis plus de deux siècles maintenant, les océanographes parcourent régulièrement les océans. Qu’il s’agisse de découvrir de nouvelles espèces animales, d’investiguer des lieux encore vierges du regard humain ou de réaliser des mesures, leur travail est souvent à la marge entre science, défis technologiques et parfois aussi défis humains. L’océan qui couvre 70 % de la planète est un lieu qui peut être parfois difficile, voir hostile.

Mettre en place une campagne océanographique est un exercice complet qui réclame souvent de longs mois de préparation, pour des périodes effectives de travaux en mer souvent beaucoup plus courtes. En fonction du travail à réaliser, les équipements, instruments et matériels divers vont devoir être adaptés spécifiquement pour répondre aux exigences de la mission.

Les ateliers

Tout au long de la visite, parcourez des ateliers scientifiques et pédagogiques dans les sciences de la mer. Quelques exemple d'ateliers qui vous seront présentés

  • Maquette topographique interactive

Simulez des phénomènes d’érosion et des montées des eaux grâce à la mise à disposition d’une maquette topographique interactive. Ce dispositif permettra de vous montrer en temps réel les mouvements sédimentaires et les modifications topographiques.

  • Campagne en mer : les outils d’observations

Explorez les différents outils d’observation couramment utilisés ainsi que les données acquises lors de campagnes océanographiques. Mettez-vous dans la peau d’un technicien en instrumentation et préparez votre campagne en mer : replacer outils et données tout au long du continuum Terre – Mer, de la plage aux grands fonds marins.

  • Présentation de l’aquaculture multi-trophique intégrée

L’aquaculture intègre de plus en plus plusieurs organismes dans un même système afin que les déchets de certains organismes soient utilisés par d’autres (simulant ce qui se passe dans l’environnement naturel). Quand le système est bien équilibré, il n’y a plus de déchets rejetés dans l’environnement. Un tel système vous sera présenté avec un commentaire sur le rôle des différents organismes et les paramètres de l’eau à mesurer.

  • Explorer le passé avec une carotte de sédiments marins

Les carottes de sédiments marins sont des échantillons prélevés au fond des océans avec des appareils déployés depuis un navire océanographique. Elles permettent de reconstituer l’histoire de ce qui s’est déposé sur le fond de la mer. Observez et remontez le temps d’une carotte de sédiments marins, prélevés à l’Anse du Cul de Loup, à Saint Vaast la Hougue.

  •  Les vasières du Cotentin et ses habitants

Venez découvrir les richesses de nos environnements côtiers au travers de cet atelier où vous sera présenté la vie dans une vasière et ses habitants microscopiques capables de vivre avec ou sans oxygène. Pour cela un premier atelier de microbiologie vous permettra d’observer les bactéries présentes dans ces différents milieux de vie extrêmes. Un second atelier vous présentera les outils de mesures chimiques permettant de suivre les conditions de vie des organismes dans les vasières avec l’observation en aquarium de ce milieu particulier.