Santé publique

Mooc - Concepts et méthodes en épidémiologie

22 février 2017
2 avril 2017

Surveiller les maladies, mener les enquêtes en population pour identifier leurs causes (comportements, expositions environnementales, facteurs génétiques) : c’est le rôle de l’épidémiologie dont ce cours vous enseigne les principes et méthodes.

Contenu

Ce cours débute par une présentation des grands principes de l’épidémiologie descriptive (surveillance des maladies, investigation d’épidémies) et de l’épidémiologie analytique (identification des facteurs de risque des maladies). Les principaux indicateurs de risque, la formulation d’une hypothèse scientifique, les schémas d’étude utilisés pour les enquêtes en population, la prise en compte des fluctuations d’échantillonnage, l’analyse statistique des résultats et l’interprétation des biais seront expliqués et illustrés par des exemples et des études de cas tirés de la vie réelle.
Seront également abordés les grands principes de causalité et les niveaux de preuve demandés aujourd’hui pour dire qu’une « exposition » est responsable d’une maladie.
Au terme de ce MOOC, les étudiants auront les clefs pour interpréter les articles scientifiques traitant de ces sujets, et seront préparés pour suivre des enseignements spécialisés en épidémiologie et en santé publique.

English subtitles of this course will be made available.

Publics

  • toute personne qui souhaite savoir ce qu’est l’épidémiologie et quels en sont les débouchés.
  •  étudiants et professionnels qui s’interrogent sur les métiers ayant trait à la santé des populations, mieux connus sous le nom de métiers de la santé publique.
  • Ce cours peut également venir en appoint aux professionnels d’autres disciplines de la santé publique (ex : politiques de santé, économie de la santé) qui voudraient mieux comprendre la place que tient l’épidémiologie dans l’étude de la santé des populations.

Prérequis

Il n’y a pas de prérequis, même si des notions de biostatistique sur les tests d’hypothèse pourront être utiles. Qu’en est-il des connaissances médicales ? Elles aideront bien sûr, mais ne sont pas nécessaires, loin de là. Dans les pays anglo-saxons, la majorité des spécialistes de santé publique sont des non médecins.

Attention, deux études de cas sont tirées d’articles scientifiques en anglais. Une compréhension de l’anglais écrit sera donc importante pour ces deux exercices.

L'enseignant

Arnaud Fontanet : professeur du Cnam responsable des enseignements en Santé et Développement et Directeur de l’Unité d’Épidémiologie des Maladies Émergentes à l’Institut Pasteur

Choix de formation proposée par le Cnam dans ce domaine

Diplôme