Le compte personnel de formation (CPF) - Tout ce qu’il faut savoir

Créé par la loi de 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, le Compte personnel de formation (CPF) évolue avec la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel; Il est aujourd’hui un compte individuel destiné à tous les actifs abondé en euros chaque année, utilisable dès 16 ans jusqu’à la retraite pour se former tout au long de la vie et évoluer professionnellement.

Si vous êtes salarié à temps complet ou pas, travailleur indépendant, demandeur d’emploi ou agent public et que vous souhaitez construire un projet de formation processionnel tels que par exemple suivre une formation certifiante, valider les acquis de votre expérience professionnelle ou encore faire un bilan de compétence mais que vous ne connaissez pas encore tous les ressorts du CPF , nous vous donnons ici quelques clés pour mieux le comprendre ; Comment il fonctionne, qui peut en bénéficier, ce qu’il permet de faire ou encore comment l’activer ? Et puisque le lancement de l’appli CPF c’est maintenant, on vous éclaire maintenant !

Réglez votre inscription 6 Inscrivez-vous à la formation retenue 5 Recherchez une formation 4 Consultez vos droits 3 Activez votre compte 2 Connectez-vous au site www.moncompteformation.gouv.fr 1 Voici la marche à suivre pour utiliser son CPF sur Internet : Sur internet et via l’application CPF Facile ! L’application CPF sera accessible dès le 21 novembre 2019 sur Android et iOS Quelles sont les formations Cnam éligibles au CPF ? Seules les formations Cnam structurées en blocs de compétences et inscrites aux répertoires de France compétences peuvent être financées en mobilisant votre CPF. pour financer un projet de formation Suivre une formation certifiante inscrite au RNCP ou au répertoire spécifique RSCH Acquérir un socle de connaissances et de compétences professionnelles Réaliser un bilan de compétences Valider des acquis de l’expérience (VAE) Bénéficier d’un accompagnement et conseil à la création ou à la reprise d’entreprise Le Demandeur d’emploi : si ses droits sont suffisants, peut financer un projet personnalisé d’accès à l’emploi sans validation de Pôle emploi ;si ses droits sont insuffisants, pourra obtenir une aide financière de Pôle emploi sous couvert de validation. Le salarié : peut se former sur son temps de travail (soumis à autorisation de l’employeur en conservant sa rémunération) ;peut se former hors temps de travail (sans autorisation et rémunération supplémentaire) ;est le seul décisionnaire quant à l’utilisation de ses droits CPF. À RETENIR ! Les demandeurs d’emploi : aucune alimentation durant les périodes de chômage(vous conservez les droits accumulés en période de travail) Les agents publics :sous réserve de l’accord de l’administration publique dont dépend l’agent. (les compteurs CPF des fonctionnaires restent affichés en heures) Les travailleurs indépendants :500 €/an (plafonné à 5000 €) Les salariés non qualifiés et les personnes en situation de handicap :800 €/an(plafonné à 8000 €) Les salariés dont le temps de travail est inférieur à 50% du temps complet :Proratisation des 500 €/an octroyés à un plein temps Les salariés dont le temps de travail est supérieur à 50% du temps complet :500 €/an (plafonné à 5000 €) Pour qui et combien ? Les CPF pourront être abondés si le montant de la formation est supérieur à la somme capitalisée sur le compte par : une conversion - à faire avant le 31 décembre 2020 - des heures DIF non consommées (1 heure = 15 €); des accords d’État, employeurs ou de branches ; des dotations ; Les régions, les collectivités territoriales, les chambres régionales de métiers et de l’artisanat. Autres abondements possibles